Catégories
Non classé

« Monaco » de Michele Tecchia : découvrez les secrets de la réussite de la marque Monaco

La Principauté de Monaco, connue dans le monde entier comme une destination glamour et luxueuse, est un aimant pour les visiteurs internationaux depuis des décennies. Mais comment, exactement, Monaco a-t-elle pu maintenir son attrait et attirer les touristes ? Michele Tecchia, un expert du marketing, tente de répondre à cette question dans son livre « Monaco » (Editions Michele Tecchia 2022). Grâce à des études de cas détaillées et à l’analyse des stratégies de marketing de la ville, Michele Tecchia soutient que le succès de Monaco est dû à la fois à ses avantages naturels et à son utilisation avisée du marketing urbain.

En explorant comment Monaco a réussi à construire une image de marque aussi puissante au fil des ans, les lecteurs ont un regard approfondi sur les rouages d’un marketing urbain efficace. De l’identification des opportunités et de leur exploitation à l’exploitation des marchés cibles potentiels et à la mise à profit des ressources locales, Michele Tecchia fournit aux lecteurs un guide complet pour comprendre pourquoi Monaco reste si populaire. En découvrant les secrets des stratégies de marketing urbain réussies de cette ville légendaire, les lecteurs seront mieux équipés pour établir leurs propres marques puissantes.

« Monaco » donne un aperçu de la réputation de la Principauté

Situé sur la côte méditerranéenne à l’est de la France, Monaco est un petit État qui est devenu synonyme de luxe et d’opulence. Avec ses promenades gracieuses, ses voitures exotiques et ses boutiques de luxe, il est réputé dans le monde entier comme une destination de vacances glamour.

La principauté compte également plusieurs casinos luxueux, qui attirent des visiteurs du monde entier. En plus d’être connu comme la Mecque des flambeurs et des joueurs fortunés, le paysage de Monaco comprend des jardins et des parcs luxuriants remplis de plantes indigènes et de vues spectaculaires sur les environs. Les hôtels sont également nombreux à Monaco et beaucoup d’entre eux offrent des services haut de gamme pour les clients qui recherchent une expérience haut de gamme.

En plus de son atmosphère suave et de son éventail d’établissements raffinés, Monaco abrite de nombreuses attractions culturelles telles que des musées, des galeries, des théâtres et des salles de concert. L’opéra de Monte-Carlo est l’une des destinations les plus populaires de la ville avec des représentations allant des classiques comme La Traviata aux œuvres modernes de compositeurs comme Philip Glass.

En outre, le Grand Prix de Formule 1 de Monaco attire chaque année des foules de touristes désireux de voir des pilotes de classe mondiale s’élancer dans des virages serrés à des vitesses dépassant les 320 km/h. Pour couronner cette expérience indulgente, les visiteurs peuvent profiter de la scène unique du shopping de Monaco, où des marques exclusives sont disponibles aux côtés de marques cultes comme Louis Vuitton et Prada. En somme, cette illustre principauté offre une escapade vraiment unique qui allie le luxe à la culture et à l’excitation.

La valeur de l’image de marque de la ville selon Michele Tecchia

Le city branding est une étape essentielle dans la création d’un environnement urbain attrayant et réussi. Dans l’ouvrage, « Monaco », l’image de marque d’une ville implique à la fois la création d’une identité pour la ville et l’exploitation de cette identité par le biais de divers canaux de communication. Cela comprend des campagnes de marketing, l’organisation d’événements, le développement d’une présence sur le Web et l’engagement actif auprès des communautés locales. Ce faisant, la ville est en mesure de promouvoir ses qualités uniques et d’attirer de nouveaux résidents, investisseurs, entreprises et autres parties prenantes. De cette façon, la ville peut se positionner comme un endroit désirable pour ceux qui recherchent des opportunités économiques ou un endroit où s’installer.

L’un des principaux objectifs de l’image de marque d’une ville est de créer un lien émotionnel avec les résidents potentiels et les propriétaires d’entreprises. Pour y parvenir, il faut examiner attentivement la façon dont les gens perçoivent la ville et ce qu’ils recherchent lorsqu’ils décident où vivre ou investir leur argent. Michele Tecchia décrit de nombreuses stratégies impliquées dans la réussite de l’image de marque d’une ville, y compris la découverte des besoins non satisfaits des résidents potentiels, l’utilisation de plateformes numériques pour faire connaître les offres de la ville, et la fourniture d’expériences significatives qui résonnent avec les gens à un niveau personnel.

Entreprendre des recherches sur les perspectives locales sur des sujets tels que la culture, le patrimoine, les préférences en matière de style de vie est essentiel pour créer une identité de marque efficace. En fin de compte, en tenant compte de toutes ces étapes au cours du processus d’élaboration du message de marque d’une ville, celle-ci crée un ensemble attrayant qui attirera davantage de visiteurs et de nouvelles opportunités d’investissement.

En savoir plus : https://www.babelio.com/auteur/Michele-Tecchia/643548

Catégories
Non classé

Stratégies de marketing digital pour les concessionnaires de bateaux : Comment accroître la visibilité et développer votre entreprise ?

La vente de bateaux requiert un ensemble de compétences complètement différent de celui des services de marketing digital, et pourtant c’est une partie importante du travail d’un concessionnaire de bateaux. Pour rester compétitives dans le monde numérique d’aujourd’hui, les entreprises à Monaco doivent s’appuyer sur des stratégies de marketing digital efficaces qui rendront leur site Web plus visible pour les clients potentiels.

Cela inclut l’optimisation du site Web pour le classement dans les moteurs de recherche, la création d’un contenu qui résonne avec les publics cibles et l’investissement dans des campagnes publicitaires payantes. Le marketing digital peut être utilisé pour générer plus de trafic et de pistes vers les concessionnaires, ce qui peut finalement contribuer à augmenter les ventes et la notoriété de la marque. Avec les bonnes stratégies en place et l’aide d’un expert comme Michele Tecchia, les concessionnaires de bateaux peuvent maximiser leur visibilité en ligne et développer leur activité.

Voici les stratégies marketing à surveiller en 2023 :

Optimiser votre site Web pour les moteurs de recherche avec les stratégies de référencement

L’optimisation des moteurs de recherche (SEO) est le processus d’amélioration de la visibilité de votre site Web dans les résultats organiques des moteurs de recherche. En optimisant votre site Web pour la recherche, vous avez plus de chances d’apparaître plus haut dans les résultats de recherche lorsque les utilisateurs tapent des termes pertinents. Le référencement implique d’apporter des modifications au contenu et à la structure de votre site afin qu’il puisse mieux correspondre à ce que les gens recherchent.

Le marketing dans les bateaux
Source : Pixabay.

Il s’agit notamment de créer un contenu de qualité, à la fois unique et pertinent pour votre public cible, d’utiliser des mots-clés de manière stratégique dans le texte de la page et d’optimiser les titres de page, les méta-descriptions et les autres balises HTML. En outre, la création de liens et la présence dans les médias sociaux peuvent également contribuer à améliorer le classement d’un site Web dans le classement des moteurs de recherche.

La mise en œuvre de stratégies de référencement sur un site Web peut être compliquée, mais les récompenses en valent la peine. Avec les bonnes techniques, vous pouvez augmenter considérablement le trafic provenant des résultats de recherche organiques, ce qui se traduira par plus de clics, des taux de conversion plus élevés et plus de ventes. En amenant sur votre site davantage de prospects qualifiés qui se sont déjà intéressés à ce que vous avez à offrir, vous serez en mesure de générer un meilleur retour sur investissement de ces visiteurs puisqu’ils sont déjà intéressés par ce que vous avez à leur offrir.

Prendre le temps d’optimiser pour les moteurs de recherche peut donner à votre entreprise un avantage concurrentiel sur ceux qui ne prennent pas cette mesure, car cela leur permet d’atteindre leur marché cible plus rapidement et plus facilement que leurs concurrents.

Créer des campagnes PPC Pay Per Click réussies pour générer un trafic pertinent vers votre site Web

La publicité par paiement au clic (PPC) est un moyen efficace de faire apparaître vos annonces devant les utilisateurs qui recherchent les produits et services proposés par votre entreprise. Lors de la création d’une campagne PPC réussie, il est important de sélectionner les bons mots-clés et expressions avec lesquels vous voulez que vos annonces apparaissent lorsque les utilisateurs effectuent des recherches. Si vous faites des offres compétitives sur ces mots clés, vos annonces apparaîtront au-dessus des résultats de recherche organiques. Cette forme de marketing en ligne est particulièrement attrayante en raison de ses résultats rapides ; contrairement aux campagnes de référencement qui peuvent prendre plusieurs semaines, les campagnes de recherche payante peuvent générer un trafic pertinent quelques minutes après leur création.

Le marketing digital et l'industrie des bateaux
Source : Pixabay.

Pour maximiser l’efficacité de vos campagnes PPC, il est important de créer un texte publicitaire à la fois convaincant et reconnaissable pour les clients potentiels. Vous devrez vous concentrer sur l’utilisation d’appels à l’action (CTA) forts dans vos annonces afin que les utilisateurs comprennent qu’en cliquant sur l’annonce, ils seront directement dirigés vers le produit ou le service que vous proposez. Il est important de cibler le bon groupe démographique en utilisant des annonces ciblées géographiquement afin de n’atteindre que les personnes susceptibles d’être intéressées par ce que vous proposez.

Enfin, une fois qu’une annonce a été activée, il est essentiel de surveiller et d’ajuster continuellement les enchères en fonction des mesures de performance telles que le taux de clics (CTR), le coût par clic (CPC) et le retour sur investissement, afin de rester compétitif dans le processus d’enchères tout en respectant le budget. La mise en œuvre de ces stratégies vous permettra de vous assurer que vos campagnes PPC génèrent des prospects de qualité et conduisent un trafic pertinent vers votre site Web en un rien de temps !

Tirez parti du marketing par email dans la stratégie de marketing digital de votre concessionnaire de bateaux

Le marketing par e-mail est un outil efficace permettant aux concessionnaires de bateaux de rester connectés avec leurs clients et prospects. En fournissant des mises à jour par courriel à ceux qui s’inscrivent, vous pouvez tenir vos clients au courant des derniers développements dans votre concession, tels que les nouveaux modèles de bateaux, les ventes et promotions à venir, ou les rappels de service. Vous pouvez également encourager les gens à Monaco à s’inscrire aux mises à jour par e-mail lors d’événements en personne comme les salons nautiques, ou en ajoutant un formulaire d’inscription sur votre site Web et votre blog. Vous pouvez utiliser des campagnes de marketing par e-mail pour présenter de nouveaux produits ou services ou fournir aux clients des conseils utiles sur la possession d’un bateau.

Marketing digital et bateaux
Source : Pixabay.

En envoyant régulièrement des e-mails contenant des informations précieuses et un contenu pertinent pour votre public cible, vous pouvez établir une relation solide avec lui et instaurer la confiance. Cela contribuera également à accroître la fidélité des clients et la reconnaissance de la marque, ce qui pourrait se traduire par une amélioration des chiffres de vente et des taux de fidélisation des clients au fil du temps. Avec les outils de marketing par e-mail disponibles aujourd’hui, vous avez plus que jamais le contrôle sur qui voit quels messages lorsqu’ils arrivent dans leur boîte de réception.

Catégories
Non classé

Michèle Tecchia nous partage sa passion pour la voile à Monaco

C’est un retour aux sources pour Michèle Tecchia, ce spécialiste du marketing qui a suivi une formation à l’Idrac Business School. Michèle Tecchia a eu un parcours vraiment atypique. Il est parti à Londres pour poursuivre ses études au Growth Hacking Academy. Désormais, il est considéré comme le Prince du Growth Hacking.

Michèle Tecchia est revenu sur le continent, et a décidé de créer son agence à Monaco. Michèle réside actuellement dans la principauté. Il y a en outre créer son agence de marketing digital.

Son entreprise à Monaco a été marquée par une évolution surprenante. Il aime cette région, et particulièrement la voile. La voile et le yachting à Monaco sont deux bonnes raisons de venir sur cette terre de soleil et de joie. Monaco est synonyme de luxe et de glamour. Niché au cœur de la Côte d’Azur, Monaco est un endroit idéal pour passer vos vacances au milieu des installations touristiques de premier ordre. Voici ce que vous devez savoir avant de partir en croisière vers Monaco.

Michèle Tecchia apprécie particulièrement la météo à Monaco

La plaisance à Monaco est possible à différentes périodes de l’année. La Côte d’Azur est célèbre pour son climat ensoleillé et Monaco en profite. La température moyenne du mois le plus chaud de l’année, août, est de 24°C. 

Le mois le plus froid est janvier, avec une température moyenne de 10°C. Le mois idéal pour la baignade est août lorsque la température de la mer est égale à la température moyenne de l’air. Selon Michèle Tecchia, la mer à Monaco est généralement calme, avec des vagues amicales et une brise légère. En dehors de la haute saison, le vent du Mistral peut se faire sentir.

Michèle Tecchia, louer un yacht est accessible à tous les budgets

Les prix de la location de yacht à Monaco varient en fonction de la taille, des installations et de l’âge du navire. Outre les frais de location, vous devrez également payer le carburant, la réservation de la couchette et l’équipage au cas où vous en auriez un. Un bateau peu puissant pouvant accueillir environ 5-6 personnes coûtera environ 200 euros par jour.

Le prix augmente en fonction de la puissance du bateau. Si vous souhaitez dormir à bord, les tarifs des yachts pouvant accueillir plusieurs personnes commencent à partir de 1 500 euros la semaine. Les superyachts de luxe peuvent varier entre 30 000 et plus de 1 000 000 euros/semaine. Les prix sont également influencés par la période à laquelle vous souhaitez louer. La haute saison et la période pendant laquelle se déroule le Grand Prix sont les plus chères.

Découvrir le Port Hercule, un incontournable selon Michèle Tecchia

Port Hercule est un port naturel pittoresque. Il se trouve au pied du rocher de la principauté de Monaco, point de repère de cette célèbre destination touristique. C’est un port en eau profonde où amarrent yachts de luxe et grands croisiéristes toute l’année.

Le port Hercule peut accueillir des navires jusqu’à 300 mètres de long. Marina Port Hercule est l’une des options de réservation d’amarrage les plus modernes et les mieux équipées de la Riviera. La famille royale de Monaco a officiellement été chargée de moderniser ce port de plaisance.

Port de Fontvieille, une option de choix

Le port de Fontvieille se situe également au pied du Rocher de Monaco, dans un espace protégé. La position abritée du port de plaisance de Fontvieille met les navires à l’abri de tous les vents.

Le port est ouvert aux courts et longs séjours et dispose de places d’amarrage. Un ensemble complet de services est disponible ici. À proximité, vous trouverez des restaurants, des centres commerciaux, un front de mer animé et le complexe sportif Stade Louis II.

Les endroits conseillés par Michèle Tecchia à Monaco

Tout d’abord, Monaco est bien connu pour être le paradis des joueurs. Les casinos qui s’y trouvent sont célèbres dans le monde entier pour leur service de qualité et leur ambiance glamour.

Le Casino de Monte Carlo est à ne pas manquer, que vous aimiez jouer ou faire du tourisme. Le casino, ainsi que l’Opéra de Paris ont été conçus par le grand architecte Charles Garnie. Pour ceux qui aiment la science et les musées, il y a le mélange parfait des deux au Musée océanographique.

Les amateurs d’histoire se précipiteront sûrement pour visiter le Palais Princier, haut lieu de la cité-état. De plus, une représentation théâtrale en direct au vieux Fort Antoine, vous aidera à vous détendre et à vous déconnecter de la routine.

Catégories
Non classé

Edouard d’Espalungue : “L’hydrofoil Candela C-8 inaugure une nouvelle ère de navigation électrique silencieuse et rapide.”

Le nouvel hydroptère C-8 de la société suédoise Candela fait passer l’ingénierie nautique à un autre niveau. Edouard d’Espalungue nous en parle.

La société suédoise Candela est l’un des leaders de la construction de bateaux électriques. La spécialité de Candela est la conception d’hydrofoils, un type de coque qui réduit considérablement la friction – et donc la consommation d’énergie – ce qui en fait un outil idéal pour les bateaux électriques de toutes tailles. L’entreprise, basée à Lidingö, l’une des 24 000 îles de l’archipel de Stockholm, propose actuellement quatre produits phares : le taxi aquatique P-12, le ferry de proximité P-30, le bateau de plaisance C-7 et son descendant plus sophistiqué, le C-8.

Le C-7 a marqué l’introduction du système de propulsion C-POD de Candela, un mince moteur électrique en forme de torpille logé à l’extrémité de l’hydrofoil arrière du bateau. Conçu pour ne nécessiter aucun entretien et offrir un très haut niveau d’efficacité énergétique, le moteur à transmission directe alimente deux vis contre-rotatives qui propulsent le C-7 à des vitesses pouvant atteindre 30 nœuds. Il est associé à un système de double hydrofoil rétractable qui soulève le C-7 hors de l’eau, réduisant ainsi la consommation d’énergie jusqu’à 80 % pour donner au bateau électrique une autonomie impressionnante d’environ 80 km.

“Le C-8 pousse l’ingénierie à un autre niveau.”

Alors que le C-7 a un look classique, presque vintage, de bateau à moteur, le C-8 est une affaire beaucoup plus contemporaine. Le Daycruiser de 8,5 m a une coque profonde qui contient une cabine spacieuse pour se détendre et se coucher. Il y a de la place pour huit personnes assises sur le pont, avec une version à toiture rigide en option si vous avez besoin d’un transport par tous les temps.

Au-delà de 16 nœuds, lorsque le C-8 est perché sur ses hydroptères dans leur position la plus allongée, un ensemble de logiciels et de capteurs sur mesure travaillent d’arrache-pied pour assurer la fluidité et la stabilité de la navigation. Ce système de contrôle de vol s’apparente davantage à la suite aéronautique d’un avion léger, modifiant le profil des ailes sous-marines et du C-POD pour des changements de direction en douceur, quelles que soient les conditions de mer et de météo. En plus de ne produire aucune émission et de fonctionner silencieusement, les bateaux à hydrofoils laissent un sillage minimal.

Bien que le C-8 soit en pré-production, l’entreprise a déjà pris une centaine de commandes. Les premières livraisons sont prévues pour le deuxième trimestre 2022.

L’objectif à long terme est de mettre la technologie à l’échelle et d’amener le combo hydroptère/pode à des applications commerciales. Candela rappelle que le transport maritime est responsable de 4 à 5 % des émissions mondiales de CO2 – pensez aux ferries régionaux qui dégagent de la fumée et à l’odeur nauséabonde qui imprègne la plupart des ports. Les villes qui dépendent du trafic maritime, comme Venise et Amsterdam, s’efforcent d’éliminer progressivement le moteur diesel ; dans ces endroits, les C-7 et C-8 constituent un moyen de transport privé parfait. Toutefois, les véritables économies seront réalisées par des navires plus grands. La région de Stockholm a chargé Candela de construire le ferry P-30, une navette sur mesure de 11 m destinée à l’archipel de la ville. Prévus pour entrer en service l’année prochaine, les premiers navires auront une capacité de 30 passagers (d’où leur nom).

Bien que l’entreprise estime que sa technologie d’hydrofoil pourrait à terme accueillir jusqu’à 300 passagers, elle souligne que même une flotte de navires plus petits, comme le taxi aquatique P-12 proposé, serait plus rapide, plus silencieuse, plus propre et moins chère qu’un grand ferry polluant. Bien que le C-8 soit fermement destiné aux propriétaires d’îles suédoises fortunées, la technologie de Candela mérite d’être diffusée à un public beaucoup plus large.

Pour en savoir plus sur Edouard d’Espalungue, cliquez ici.

Catégories
Non classé

Pascal Robaglia : “Le bateau c’est la vitesse et l’aventure !”

Le manager de la Galerie Gilbert Bard voue une passion sans bornes pour l’art. On le sait moins, mais Pascal Robaglia se consacre depuis plus de 25 ans à une autre passion : la mer. Entretien.

Si vous deviez vous présenter en quelques mots…

Pascal Robaglia : « Diplômé d’une Ecole de Commerce j’ai commencé ma carrière dans la parfumerie chez L’Oréal. Puis, passionné par l’art et désireux d’être mon propre patron, j’ai créé ma propre galerie d’art.

J’ai également été marié et suis père de deux filles, Elise et Bérénice, âgées de 30 et 23 ans. Je suis un grand passionné de montagne (ski et alpinisme), de plongée bouteille et donc de bateaux.

 

Vous êtes donc (re)connu pour votre activité de galeriste, mais vous pratiquez aussi la navigation. d’où vous vient cette passion ?

Pascal Robaglia : J’ai découvert le bateau en 1991. La mer est un merveilleux tableau vivant ou tout change à chaque instant. Et puis le bateau c’est la vitesse et l’aventure, les cheveux aux vent dans un univers de parfums, de sensations et d’air pur.

 

Pascal Robaglia : « j’ai pu me reposer et dormir dans la maison de Mick Jaegger ! »

 

Comment avez-vous appris à naviguer ?

PR : J’ai appris à naviguer en Corse avec un merveilleux marin, François Pujuila, terriblement attaché à son pays. Je l’ai connu grâce à mes origines corses.

 

Justement, la Corse a-t-elle joué un grand rôle dans cette vocation ?

PR : Un cousin corse de mon père était un grand avocat pénaliste de cours d’assise, passionné par la défense de ses turbulents compatriotes et qui, dans bien des cas, à éviter la guillotine à ses clients. En Corse, mon nom évoquait à l’époque encore bien des souvenirs…

 

Avez-vous une préparation spécifique avant de prendre la mer ?

PR : Avant de prendre la mer il faut bien sûr vérifier le bateau, faire sa check-list, faire les provisions de bouche, de boissons et des fournitures nécessaires à la navigation. Mais le plus important et de faire attention aux personnes qui voyagent avec vous !

 

Quel voyage vous a le plus marqué ?

Pascal Robaglia : Le voyage qui m’a le plus marqué fut  le croissant antillais avec nombre d’escales dans les îles. Notamment à Moustique où j’ai pu me reposer et dormir dans la maison de Mick Jaegger !

J’ai aussi adoré les tours de Corse, la traversée depuis Cannes ou Marseille, les nombreuses balades en Sardaigne, l’île d’Elbe ou encore les traversées verts l’Italie, Rome ou Capri.

Le plus long voyage fut d’atteindre Athènes via les nombreuses îles volcaniques où les villages de pêcheurs sont tellement charmants et poétiques.

 

Pascal Robaglia
Prendre la mer, c’est aussi bien choisir son bateau

 

Quelle est l’émotion que vous associez le plus a la voile ?

PR : La plus belle des émotions est sans doute ce sentiment de liberté que procure le bateau. Je dirais même qu’on a l’impression de voler.

 

Quels conseils donneriez-vous pour un néophyte qui voudrait se lancer ?

PR : Pour commencer le bateau, il faut apprendre les bases du maniement. Ensuite, les connaissances élémentaires météo. Il faut bien se faire conseiller et ne pas avoir peur de se lancer, « de prendre la mer » .

 

Enfin, pensez-vous qu’il existe des similitudes entre la voile et les tableaux ?

Pascal Robaglia : Entre la voile et les tableaux il y a cette magie du beau qui vous transcende et vous transporte.

Catégories
Non classé

Le Salon Nautique de Paris ouvrira le 2 décembre

Envie de partir à l’autre bout du monde avec un nouveau bateau pour l’été ? Alors prenez note que le Salon Nautique International de Paris approche !

La 57ème édition du Salon Nautique prendra place dans le XVe arrondissement de la capitale, du côté de la Porte de Versailles. Du 2 au 10 décembre 2017 donc, découvrez les sports de glisse et de pêche ou encore les nouveaux bateaux à voile ou à moteur.

En 2016, Le Salon Nautique de Paris a accueilli plus de 200.000 visiteurs

Le Salon Nautique International de Paris, c’est l’occasion de se familiariser avec toute l’industrie du nautique. Amateurs, professionnels… tout le monde est le bienvenu. Avec 204 619 visiteurs recensés, 130 000 m² d’espace et quasiment 700 exposants, c’est un événement majeur. Le plus grand port indoor de France, où chacun devrait pouvoir trouver son bonheur.

 La 57ème édition du Salon Nautique International de Paris
Le Salon Nautique de Paris organisera du Stand Up Paddle

Le Salon Nautique International de Paris c’est aussi la dernière opportunité pour les particuliers de se procurer un bateau pour l’été, comme le confie Tricat dans une interview pour bateaux.com : “Le salon nautique de Paris marque surtout la date butoir après laquelle il n’est plus possible d’être livré avant l’été. Le carnet de commandes est plein et les bateaux achetés seront livrés après l’été…”. Si vous hésitez entre un Catamaran ou un Monocoque, n’hésitez pas à consulter notre article à ce sujet.

En plus des innovations, de nombreuses animations et expositions sont proposées chaque année. Le classique “Nautic Street Fishing”, grand concours de pêche parisienne, et la fameuse traversée de Paris en “Stand Up Paddle” notamment. Mais pleins d’autres animations sont prévues tout au long des neuf jours, entre le 2 et 10 décembre. Plus d’informations sur le site officiel.

Horaires, tarifs, accès…

Dates et Lieu :
2 au 10 décembre 2017.
Paris 75015 – Porte de Versailles. Pavillons 1, 2.1, 2.2, 2.3, 3 et 4.

Les horaires d’ouverture et fermeture :
Tous les jours de 10h à 19h.
Sauf le dimanche 10, fermeture à 18h. Tandis que le 8, il y a aura prolongement jusqu’à 22h.

Les différents tarifs :

  • Entrée plein tarif : 16 € TTC
  • tarif réduit : 13 € TTC
  • moins de 16 ans (sur pré-enregistrement et justificatif) : gratuit

ACCÉDER À LA BILLETTERIE

Les accès :

Par Métro :
Ligne 12 : Station Porte de Versailles
Ligne 8 : Station Balard

Bus :
Ligne 39 : arrêt “Desnouettes” ou “Balard-Lecourbe (Gare de l’Est – Issy Val de Seine).
Ligne 80 en direction de la Porte de Versailles.

Le Tramway :
T2 : arrêt “Porte de Versailles”
T3 : arrêt “Porte de Versailles” ou “Desnouettes”

En voiture, avec parking :
Parkings avec accès direct à pied au salon : boulevard Victor – avenue de la Plaine – rue d’Oradour – rue Louis Armand

Choisir son bateau : Catamaran ou Monocoque ?

Catégories
Non classé

Catamaran ou Monocoque ?

Les Multicoques, incarnés par le catamaran et trimaran, ou bien les monocoques ? Choisir son bateau est important, que ce soit pour une simple balade, ou une longue croisière. Voici quelques pistes pour vous aider à choisir.

 

Espace et Confort

Catamaran

Les navires multicoques ont l’avantage d’offrir beaucoup plus d’espace pour les passagers. La stabilité du bateau permet une voile plus douce et plus sûre qui est à peine ressentie par les passagers. Et, même en cas de mer agitée, vous n’aurez pas à nettoyer votre bateau !

Monocoque

Il y a beaucoup moins d’espace de vie à bord d’un monocoque. Si vous naviguez seul ou avec une seule autre personne, ça reste convenable. Mais si vous souhaitez accueillir plus de passagers, vous risquez de vous marcher dessus. Vous ressentirez également plus le mouvement de l’eau à bord d’un monocoque, donc si vous avez le mal de mer…

 

Sécurité

Catamaran

Plus le bateau est léger, plus il devient stable. Si un bateau multicoque est surchargé, surtout à chaque extrémité du bateau, il aura plus de difficulté à rester stable. Les catamarans ont également beaucoup moins de chances de couler à cause des dommages subis par le bateau. La conception du bateau empêche en effet l’eau de s’infiltrer dans tout trou qu’elle pourrait subir grâce aux compartiments étanches.

Monocoque

Un monocoque est généralement stable. Il peut être bousculé par les vagues et le mauvais temps sans subir d’effets néfastes. Cependant, les monocoques prendront l’eau si la coque est endommagée. Ce défaut de conception peut ne jamais représenter une menace pour les passagers si rien n’endommage le bateau, mais la possibilité existe toujours.

Catamaran
Un monocoque type

Sous voile

Catamaran

Il y a une idée fausse de longue date selon laquelle les catamarans ne naviguent pas bien et s’enlisent, mais c’est faux. Les catamarans, en effet, sont plus performants que les monocoques, mais ils sont gênés par la tendance à la surcharge. Ainsi, bien que le catamaran soit capable d’être impressionnant avec l’aide du vent, il n’atteindra pas son plein potentiel s’il est trop lourd.

Monocoque

Les monocoques peuvent supporter des charges plus importantes que les catamaran, ce qui leur permet d’obtenir de meilleures performances sous voiles. Au vent, le mono est puissant et impressionnant en performance. Cependant, les monos ont tendance à naviguer un peu lentement et peuvent être fatigants à contrôler et à maintenir les voiles.

 

Ancrage

Catamaran

Quand un catamaran est ancré, il reste stable et vous oublierez vite que vous êtes au milieu de l’eau. Il est idéal pour les débutants car il est si stable que le mal de mer est considérablement réduit.

Monocoque

Malheureusement, le monocoque est facilement ébranlée par les vagues. S’il est ancrée lors d’une tempête, tenez bon. Il est assez difficile pour un novice marin de passer une bonne journée sur un Mono. Il demande beaucoup d’efforts et de connaissance dans certaines situations.

Catamaran
Un catamaran

Consommation de carburant

Catamaran

La majeure partie de l’espace d’un catamaran est consacrée à l’espace de vie, ce qui fait que la capacité de carburant est inférieure à celle d’un monocoque. Le carburant devra être réapprovisionné plus souvent.

Monocoque

Une mono a une grande capacité de carburant puisqu’elle n’ a pas beaucoup d’espace de vie. Vous sacrifiez essentiellement le confort pour la capacité de carburant.

 

Bilan du Catamaran : Bien pour les débutants

Plus

Facile à contrôler
Rapide
Grandes surfaces de cockpit et de pont
Beaucoup d’espace
Peut résister aux avaries et ne risque pas de couler dans les mêmes conditions que celles d’un monocoque
Stable et le mouvement est moins ressenti par les passagers.

Moins

Les performances au vent manquent
N’a pas la capacité de supporter de grandes charges, contrairement à un mono
L’accostage peut être gênant parce que les catamarans ont besoin du double de l’espace d’un vaisseau mono traditionnel
Nécessite un ravitaillement plus fréquent.

 

Bilan du Monocoque : Plus adapté à des marins expérimentés

Plus :

Bien équilibré
Bonne performance sous voile
Peut transporter plus qu’un catamaran sans s’enliser.

Moins :

Plus difficile à contrôler
La coque est vulnérable et, en cas d’avarie, peut couler le bateau rapidement
Moins d’espace habitable
Le mouvement de l’eau et du vent est fortement ressenti.

Catégories
Non classé

Marit Bouwmeester (P-B) et Peter Burling (NZL) élus marins de l’année 2017